Belladone, tome 1 : Marie by Alary, Ange

By Alary, Ange

Show description

Read or Download Belladone, tome 1 : Marie PDF

Best french books

Naitre Rien: Des Orphelins de Duplessis, de La Creche A L'Asile

Il arrive que par amour une mère soit obligée d'abandonner son enfant. Elle n'est pas mauvaise pour autant, bien que ce soit ainsi qu'elle est le plus souvent jugée, mais elle n'a rien à lui donner. Si elle garde son enfant, il n'a aucune probability; par amour, elle l'abandonne. À quel destin cet enfant sera-t-il voué?

Additional info for Belladone, tome 1 : Marie

Sample text

Le terme « lambeaux », dont le texte exploite la polysémie, sert ainsi l’aiguillage de la phrase et le passage d’une série à l’autre. De la même manière, « yeux » et « cyclopéen » dans ces deux extraits, mettent en relation deux contextes distincts : Derrière les verres épais de ses lunettes cerclées d’or les yeux du docteur en train de lire et de commenter son ordonnance sont démesurément agrandis. Au-dessus du bol au pourtour décoré d’un liseré vert les deux yeux de la femme semblent manger tout son visage27, une carte du pays indique les sites touristiques à l’aide de petits disques rouges à côté desquels une grande photo représente soit une église baroque, soit des sommets neigeux ou encore des vestiges de murailles à l’appareil cyclopéen à demi enfouies dans une végétation luxuriante.

Le processus de bifurcation due aux changements de paragraphes produit un effet identique : dans les deux cas, il s’agit de ne pas rompre le flux surproductif de l’écriture, qui ne peut se contenter d’une linéarité réductrice et impropre à rendre cette épaisseur, celle-ci doit dès lors se traduire dans le texte au détour d’un tel subterfuge grâce auquel, sinon la simultanéité, du moins la coexistence et l’emboîtement deviennent réalité. Un autre passage de La Bataille interrompt le cours du texte pour citer un souvenir de Proust : que nous appelions le raidillon aux aubépines et où vous prétendez que vous êtes tombé dans votre enfance amoureux de moi alors que je vous assure en toute vérité que.

D’abord présentée en caractère romain76, par deux fois elle réapparaît en italique dans la partie centrale du roman : « non pas la mort mais le sentiment de ta mort »77. Elle suit donc la progression de l’ensemble du texte, qui multiplie les italiques en une polyphonie proche du vertige. Car l’effet de brouillage est patent : l’absence de repère se fait loi, l’italique venant voler l’affiche à son homologue romain. La confusion rejoint le verdict concluant l’étude sur les parenthèses : principal et secondaire n’ont plus de signification, la hiérarchie valide dans les premières pages du roman s’inverse et se contredit dans la suite.

Download PDF sample

Rated 4.26 of 5 – based on 44 votes